Des rats pour chauffer New York !

Merci Enerzine pour cette belle trouvaille !

 

« Lasse de mener une lutte sans fin contre les nuisibles qui peuplent ses stations de métro, la municipalité de New York a décidé de changer de stratégie : plutôt que les combattre, elle compte bien mettre à contribution les quelques 60 millions de rats new yorkais pour le bien-être de tous et la lutte contre le réchauffement climatique.

Quel effort ? Courir : aux endroits où circulent habituellement des colonies entières de rongeurs, Rody Beckstein a eu l’idée d’installer une série de tapis roulants miniatures. En courant, le rat actionne le tapis, qui génère de l’électricité. Appliqués sur des centaines de mètres, ils forment un véritable réseau à travers les canalisations et les couloirs du métro.

Rody Beckstein espère ainsi générer suffisamment d’électricité pour réduire les dépenses de chauffage des stations de métro de 15%. « Ce serait une belle preuve de la possibilité des hommes et des animaux de vivre ensemble« , souligne-il en réponse aux détracteurs du projet.

Car pour certains écologistes, ce projet s’inscrit dans une tendance inquiétante qui consiste à utiliser les animaux comme source d’énergie et d’effort. « Ce serait une retour en arrière, au lieu de constituer un projet« , accuse l’association ‘Rodent’s Protect’. Plus inquiétant : « Ce que la mairie n’a pas pris en compte, c’est qu’en obligeant les rats à produire d’avantage d’efforts, on risque de créer des générations de rats de plus en plus musclés, et donc plus rapides, plus résistants et plus dangereux. »

Malgré ces critiques, la ville de New York a décidé de poursuivre ses essais. Si les résultats sont concluants, elle envisage de se tourner ensuite vers les pigeons. Les volatiles pourraient facilement faire tourner des séries de mini-éoliennes judicieusement placées dans le plafond des gares, rêve Beckstein. »

Source  (à lire absolument !) : http://www.enerzine.com/UserFiles/Image/doc17119a.gif