Des pneus à base de biomasse

Dans huit ans, nos pneus de voiture seront peut-être fabriqués à partir de paille ou de tonte d’herbe.
C’est ce que souhaite Michelin, qui s’est associé avec Axen, spécialiste de la transformation des matières premières en carburant et Ifpen (organisme public de recherche et d’innovation industrielle) pour produire des caoutchoucs biosourcés.
Les trois organismes viennent de créer Biobutterfly, un projet de recherche dans le domaine de la chimie du végétal.

Il s’agit d’élaborer du butadiène biosourcé. Actuellement le caoutchouc synthétique est produit à partir de butadiène issu de la chimie des hydrocarbures. « Avec ce partenariat nous allons travailler à partir d’alcool biosourcé venant des différentes générations de biomasses », souligne Dominique Aimon, directeur de la communication scientifique et technique de Michelin.

D’une durée de 8 ans, BioButterfly dispose d’un budget de 52 M€. Le projet a été sélectionné par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) pour un financement à hauteur de 14,7 M€ dans le cadre des Investissements d’avenir.